Knowtex Blog

Ateliers Wikimedia au Centre Pompidou : du participatif (numérique) dans un musée

Le 29 juin 2011 par Sébastien Magro

Logo du Centre PompidouLes 7 et 14 juin derniers, j’ai eu l’occasion de participer aux premiers ateliers Wikimedia organisés par le Centre Pompidou. Dans le cadre de la préfiguration du Centre Pompidou Virtuel, Gonzague Gauthier a convié quelques membres de la communauté du Centre à participer à deux rencontres avec des wikipédiens, des membres actifs de Wikipedia, ainsi qu’à un bêta-test de l’application Blinkster CP pour les mobiles. Petit retour d’expérience.

Le Centre Pompidou Virtuel (CPV) « ouvrira ses portes » à l’automne prochain ! Priorité aux contenus issus du centre de ressources de Beaubourg dans cette nouvelle version de site web. L’objectif ? Créer une espace de travail collaboratif dans lequel les visiteurs vont être amenés à participer à la création de contenus entourant les œuvres. Ce dernier pourra ensuite être repris, corrigé, augmenté et validé par les conservateurs du Musée d’Art Moderne et des autres structures du Centre. Pour se faire : deux projets-satellites mis en place dans le cadre du CPV : la création de notices sur Wikipédia et leur consultation à partir de Blinkster CP.

De la visite guidée… à la rédaction des notices sur Wikipédia

Texte de salle, Constantin BrancusiLe premier atelier a réuni une quinzaine de participants : wikipédiens, membres de la communauté du Centre ainsi qu’une journaliste freelance intéressée par le sujet se sont côtoyés avec des motivations diverses. Par curiosité, pour la plupart, quelques-uns étaient intéressés par les relations entre musées et nouvelles technologies, ou d’autres encore, plutôt des passionnés d’art moderne et contemporain.

Pour ce premier test, Gonzague Gauthier avait préparé l’atelier en amont, avec des conservateurs du Musée National d’Art Moderne (MNAM) et des deux bibliothèques du Centre. La cible : la salle 7 du MNAM. Arrivés au 4ème étage, nous avons démarré l’atelier par une petite visite guidée. Jean-Paul Ameline (1), en maître de cérémonie, nous a présenté non sans humour et avec beaucoup de pédagogie,  six tableaux de Fernand Léger, deux sculptures de Constantin Brancusi et une d’Henri Laurens, en insistant sur le travail de Léger.

Ensuite, direction la Bibliothèque Kandinsky(2), pour y faire des recherches sur ces trois artistes. C’est l’occasion de découvrir les principes de base de la célèbre encyclopédie en ligne, accompagnés par des wikipédiens passionnés et prompts à partager leurs astuces. Un rapide sondage révèle qu’aucun participant n’a déjà eu d’expérience dans la rédaction de notices sur Wikipédia. J’étais le seul a être intervenu sur un autre wiki.

Utilisation de Blinkster

Deuxième atelier, deuxième découverte : l’usage de l’application Blinkster… pour travailler à la rédaction de notices de quatre œuvres : Le Phoque II de Brancusi, La Tête de Laurens, Composition aux trois formes et le Réveil-Matin de Léger – sur laquelle j’ai travaillé en collaboration avec @AxelArwak. Cette fois, c’est à la BPI (Bibliothèque publique d’information) que ça se passe, pour une séance de travail conviviale et productive ! Quatre notices que nous avons commencé à rédiger.

Même si ces pages ne sont pour le moment que des amorces, ce n’est pas le résultat qui compte, mais le processus :  se lancer dans la rédaction permet de dédramatiser la participation à Wikipédia. La création d’un article s’est avérée plus ludique et plus simple que je le pensais ! Chacune des deux séances nous a permis de nous familiariser d’abord avec les œuvres, puis avec les outils. Pour autant, une troisième séance aurait été bénéfique aux recherches en bibliothèque, ainsi qu’au travail de synthèse et de rédaction, pour compléter les notices.

Blinkster   Home

Mais Blinkster késako ? Une application développée dans le cadre de Proxima Mobile, qui permet d’accéder à du contenu informatif en photographiant une œuvre (tableau, sculpture, affiche… et même architecture).  Généralement, ce contenu est conçu par l’institution, par des amateurs ou par des experts. Le Centre Pompidou s’est associé à Blinkster pour proposer une application particulière : Blinkster CP (déjà disponible sur iTunes Store (3).

Pour le moment, impossible d’ajouter des favoris, pas de profil personnel sur la version mobile…. Il reste des choses à améliorer. Néanmoins, on peut consulter l’historique des œuvres vues, autant sur le mobile que sur la version web. Le plus gros manque à mon avis, c’est l’absence de fonctions sociales, comme la connexion à Twitter et/ou Facebook. Dommage pour une application reposant sur le crowdsourcing, un travail collaboratif de production de contenus par le public.

BlinksterQuestion design, la version pour iPhone est très générique (des retours de la version Android ?), pour ne pas dire sommaire. Cela ne parasite pas la navigation, mais c’est un peu dommage pour une application de ce type. Développer une langage graphique adapté me semble important, au-delà des questions de branding et de marketing, d’un point de vue de l’identification. Comme pour toute application, il faut que l’utilisateur la reconnaisse au premier coup d’œil et sache qu’il est sur Blinkster. J’aurai sans doute l’occasion de revenir sur cette évaluation, suite à la présentation du CPV et de Blinkster, qui a eu lieu mercredi 22 juin au Centre Pompidou, dans le cadre de Futur en Seine.

À noter, l’application Pixee, qui propose un service approchant. Pour le moment, elle se consacre uniquement aux affiches de films et de concert, mais des essais ont été tentés avec de la photographie, notamment lors du festival Circulation(s) en février dernier. Il serait intéressant de faire une étude comparative plus approfondie des deux applications.

Vers un site de musée du futur ?

Ces deux ateliers sont de très bonne augure pour le développement du CPV : les dimensions collaboratives et participatives devraient mener à des échanges de qualité entre les membres l’institution et une communauté d’amateurs passionnés et éclairés. Mais ils montrent aussi l’étendue du chemin à parcourir pour effectuer la mise en place de nouvelles pratiques de travail et leur acceptation par une institution … qui est appelée à se transformer en profondeur.

Comme l’indique Florence Belaën dans son récent article Petite chronologie de l’usage du numérique, « La posture des institutions muséales n’est plus seulement de diffuser du contenu mais d’intégrer les multiples paroles et d’organiser, en tant que plateforme d’échanges, les différentes interactions et rencontres. Modification des postures et des pratiques, modification du statut des publics : ce ne sont plus des publics à qui on s’adresse et auxquels on offre du contenu mais des publics experts qui participent à la coproduction du contenu. »

Notes

1. Je vous conseille l’interview de J-P Ameline dans 20 minutes, qui restitue l’humour et la pédagogie dont fait preuve le conservateur.
2. D’ordinaire, l’accès à la « BK » est réservé aux chercheurs (niveau master 2
et doctorat), dont les sujets le justifient.
3. Blinkster CP n’est pas encore disponible sur Android Market pendant cette phase de test, mais
la version « classique » de Blinskter l’est.

Pour aller plus loin

Le compte-rendu par Guillaume Ansanay-Alex de la conférence « Stratégies virtuelles des musées » au cours de laquelle le projet a été présenté par Alain Seban, le 26 mai dernier, ainsi que la captation/transcription de Polemic Tweet.

Merci à Gonzague Gauthier pour sa disponibilité, ses précisions sur le projet et ses réponses à mes questions et à Samuel Bausson, dont les questions m’ont aidé à compléter cet article.

>> Illustrations : Photos Sébastien Magro

2 commentaires

  1. gonzagauthier le 29 juin 2011 à 09:34

    Je vous propose d’aller jeter un oeil sur l’android Market… ;o)
    Tous les retours sont les bienvenus, en attendant que l’application soit développée spécifiquement dans le contexte du Centre Pompidou.

    Les ateliers Wikimédia feront quant à eux des petits. Tout sera annoncé sur les réseaux sociaux du Centre Pompidou.
    Merci à Sébastien et Knowtex !

  2. gonzagauthier le 27 juillet 2011 à 17:49

    Droit de suivi : à la rentrée, il y aura un Focus groupe autour de Blinkster. Suivez cette info sur le fil Twitter du @centrepompidou

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA