Knowtex Blog

Coding Goûter : le plaisir de programmer ensemble

Le 8 octobre 2012 par Knowtex

Coding Goûter est un événement mensuel où enfants et parents jouent avec des outils de programmation, des jeux et puzzles algorithmiques, des environnements de développement et une variété de langages. Qu’est-ce que Coding Goûter a de si spécial ? En quoi est-il différent d’un cours de programmation ? Éléments de réponse dans ce post de Julien Dorra, co-organisateur.

Les savoirs vont et viennent dans toutes les directions

Au Coding Goûter enfants et adultes découvrent et apprennent ensemble, les uns des autres. Il n’y a pas de direction pré-déterminée pour les échanges de savoir. C’est ce qui a permis à Emma, 11 ans, d’aider Jim, 31 ans, à trouver son chemin dans l’environnement Scratch :) C’est aussi une bonne occasion pour les adultes d’essayer de nouveaux outils et de réveiller leurs compétences en code, rouillées ou… inexistantes.

Coding Goûter se nourrit du désir de décortiquer, de bricoler et de modifier les choses existantes. Commencer par copier un exemple de programme simple, y bidouiller une nouvelle fonctionnalité, c’est une façon naturelle d’apprendre de nouveaux langages de programmation et de nouveaux outils. C’est de cette manière que beaucoup d’entre nous ont appris à programmer lorsque nous avions 8 ou 12 ou 15 ans… Nous nous inspirons de ces expériences pour recréer un environnement où l’apprentissage se passe de manière organique.

Choisir, c’est s’impliquer

Nous aimons tous apprendre et travailler dur – quand nous choisissons notre propre projet ! Dans les pédagogies basées sur un programme précis, chaque enfant doit suivre les mêmes leçons, qui concernent la même plate-forme et le même langage, et le plus souvent en même temps. C’est un problème, parce tous les enfants – ou tous les adultes, d’ailleurs – n’ont pas envie de faire la même activité au même moment.

Coding Goûter reste basé sur la curiosité, avec de nombreux outils et plates-formes à choisir et à explorer. Nous en ajoutons et en testons de nouveaux à chaque fois.

Les enfants décident des orientations créatives

Les adultes ont tendance à projeter leurs propres désirs et a priori quand ils conçoivent des ateliers et des programme de cours. Par exemple, beaucoup de livres et d’ateliers sur Scratch sont orientés sur la conception de jeux. De manière intéressante, nous avons constaté que les enfants aiment particulièrement utiliser Scratch pour créer des histoires interactives et de l’animation. Si vous supposez que tous les enfants ont envie de créer des jeux avec des bombes et des extraterrestres, vous allez éloigner de nombreux enfants de la programmation. Laissez les enfants vous montrer la direction créative.

Une démo est une plus belle récompense que des points

Coding Goûter a un ou plusieurs «spectacles» au cours de la session, ce qui donne aux enfants l’occasion de faire la démonstration de ce qu’ils ont créé. Partager leur travail avec les adultes et leurs pairs est la meilleure incitation pour les enfants et elle fonctionne encore mieux lorsque chaque travail est différent. Les points, les classements et les autres succès externes sont plus faibles que la motivation intrinsèque de faire quelque chose de spécial dont ils sont fiers.

C’est long, donc tout le monde peut prendre son temps

Un Coding Goûter dure plus de 3 heures. C’est beaucoup plus long que de nombreux cours qui ne durent qu’une heure, en se basant sur l’opinion que «les enfants ne peuvent pas se concentrer plus longtemps”. La collaboration, l’exploration, les démonstrations, cela prend du temps. Des sessions plus longues nous permettent d’explorer librement. Des sessions plus courtes nous mèneraient rapidement à des tutoriels et des recettes fixes à suivre. Lorsque vous prenez le temps vous avez également le luxe de ne *pas* être concentré en continu. Vous pouvez faire une pause pour manger des gâteaux et des bonbons, et discuter, et dessiner. C’est bon pour l’ambiance !

Mêler naturellement les âges et les genres

Les enfants et adolescents au Coding Goûter sont d’âges très varié – de 5 à 14 ans – et il y a constamment un peu plus de filles que de garçons. C’est un sympathique effet secondaire du processus d’invitation. Au lieu de construire un atelier très ciblée (volontairement ou non) et de collecter ensuite les inscriptions, nous annonçons à d’autres adultes le rendez-vous et ils viennent avec des enfants. L’effet d’auto-sélection sur les enfants est plus faible. Résultat, nous avons probablement l’un des ratios les plus élevés de filles pour une session mixte de programmation.

Partager la créativité et le plaisir du code

Loin de nous l’idée d’être les professeurs de nos enfants !  Nous ne voulons pas leur *enseigner* la programmation : nous souhaitons partager avec eux la créativité, l’expressivité, et le plaisir du code. Les méthodes traditionnelles d’enseignement sont totalement inadéquates quand la créativité est en jeu. C’est une bonne raison pour le Coding Goûter de ne pas être structuré à l’avance par un programme de cours.

PS: le but n’est *pas* que chaque enfant deviennent ingénieur en informatique

Les enfants ne deviennent pas des ingénieurs en informatique en participant au Coding Goûter. Bien sûr, ils vont apprendre deux-trois choses sur la récursion, la programmation orienté événements, voire les matrices de transformation lorsque Jonathan découvre et explique LiveCodeLab. Mais avant tout, la raison d’être du Coding Goûter c’est le plaisir de programmer ensemble. C’est un terrain de jeu et de découverte.

>> Illustrations : Knowtex (CC)

>> Source : article  initialement publié sur le site ils.sont.là sous le titre « Coding Goûter n’est pas un cours, n’est pas une leçon, et n’a pas de professeurs. Mais pourquoi ?« 

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA