Knowtex Blog

Comment Hulk mesure sa fréquence cardiaque ?

Le 28 février 2011 par David Larousserie

Bruce Banner (1), le héros torturé du film L’Incroyable Hulk, se transforme en monstre dès que sa fréquence cardiaque dépasse 190 (ou 200). Pour l’alerter, il est équipé d’une montre cardiofréquencemètre qui bippe lorsque le cœur arrive dans la zone rouge. En ces temps de publicité omniprésente, la marque apparaît clairement : Polar. Cette entreprise finlandaise est un bon choix puisque c’est le leader du marché des cardiofréquencemètres pour le haut de gamme.

Problème, dans le film, la techno nordique ne peut pas marcher ! La montre ne fait pas tout… Il manque au héros la ceinture pectorale dont les électrodes permettent de mesurer la fréquence cardiaque puis de l’envoyer à la montre. Or par deux fois au moins, le réalisateur a oublié ce détail. La montre de Banner bippe alors qu’il est torse complètement nu quand il médite au Brésil et quand il est au lit avec sa copine.

Certes on pourrait se dire que l’action se situe dans le futur et que la technologie (les nanos sûrement) permettra de se passer de ce détail (en fait la vraie ceinture est quand même assez discrète et confortable)… Sauf que rien n’indique que le futur soit si proche. Il n’y a qu’à voir la taille de la clé USB que Banner avale… Ou encore les écrans d’ordinateurs qui ne sont même pas tactiles. Ou même, les voitures qui explosent prouvant par là qu’elles ne sont pas électriques (ou est-ce leur réservoir à hydrogène ?!?).

De toute façon un détail prouve que c’est un vrai cardio Polar que Banner utilise, ceinture comprise. Lorsque sa copine lui offre une nouvelle montre, la boîte est bien trop grande pour ne contenir que la montre et la notice. En revanche, c’est la bonne taille pour contenir la ceinture (je le sais j’ai peu ou prou la même à la maison…) ! La preuve est faîte que les accessoiristes/scénaristes… se sont débarrassés de ce détail ! Pourtant, il aurait été marrant de montrer la ceinture exploser comme le bracelet de la montre, lorsque Banner devient Hulk. Une autre solution aurait été de revêtir Banner d’un tee-shirt high-tech intégrant le capteur de fréquence. Ca existe ! Polar l’a fait avec Adidas (ça aurait permis de citer une autre marque !).

Ironie de l’histoire, Banner utilise de plus un modèle d’entrée de gamme de ce cardio (je parie sur la gamme FS de Polar. Il est vrai que Hulk n’a pas vraiment besoin de GPS, de calculateur de vitesse, de compteur de foulées ou de mesure de la qualité de son fouetté de bras (tout ça est possible !) pour faire un peu d’exercice.

Terminons sur une autre bizarrerie, plus métabolique que technique cette fois. Je me demande dans quelle mesure se prendre une baffe, ou retrouver sa copine pas vue depuis des mois peut faire monter la fréquence cardiaque aussi haut ? L’activité physique consécutive à une course-poursuite permet clairement d’atteindre ces sommets mais l’émotion, la peur, l’énervement, je doute… Quoiqu’il en soit, heureusement que Banner se transforme en Hulk lorsque son cœur atteint 200 car à ces fréquences il ne tiendrait pas longtemps (quelques minutes pour les plus entraînés) et deviendrait vite une loque suffocante. Merci les rayons gamma.

Note

  1. Il s’appelle David dans la série et Bruce dans la BD m’a expliqué un collègue super spécialiste.

>> Illustrations…. Timthe yellowrider (FlickR, licence CC)

>> Source : Article initialement publié sur le blog A la Source

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA