Knowtex Blog

Supraconductivité, lycéens et twitter : la recette d’une conférence réussie

Le 15 avril 2013 par Clio Meyer

La Conférence Grand Témoin, organisée par Relais d’sciences, la Région Basse-Normandie et le Rectorat de l’académie de Caen, a accueilli à Caen le 21 février dernier Julien Bobroff pour parler de supra-conductivité devant plus de 600 lycéens. Pour la deuxième édition de ce cycle de conférences dédiées aux lycéens, Relais d’sciences a mis en place une couverture numérique. En voici les ingrédients.

1. [Avant] Une équipe soudée

Cette année, Relais d’sciences a confié la mission de raconter la conférence en ligne à un groupe de lycéens du Lycée Dumont d’Urville de Caen, afin de créer plus de proximité entre le public. Pour préparer cette expérience, les lycéens ont été formés au live-tweet. Voici les détails en tweets et en images du jeu d’immersion inventé par mes soins pour l’occasion.

À la fin de la formation, les lycéens se sont repartis en cinq équipes pour mieux organiser le live-tweet : l’équipe Login (pour raconter ce qui se passe), l’équipe Contenu (pour raconter la conférence), l’équipe Ambassadeurs (pour gérer les interactions), l’équipe Making-off (pour raconter les coulisses) et enfin l’équipe Storify (pour créer une archive du live-tweet).

2. Adapter le format au public

Réussir une conférence de physique quantique pour plus de 600 lycéens n’est pas simple… Pour relever le défi, Relais d’sciences a adapté le format au public, pour une expérience interactive des plus surprenantes. La conférence a été conduite SANS diaporama.

Pour commencer, un groupe d’élève a été invité sur scène pour présenter les photos du Supra Challenge, un concours photos lancé aux lycéens 15 jours avant la conférence. Julien Bobroff a ensuite enchaîné sur ce que nos objets du quotidien ont de quantique, photos et vidéos à l’appui… en n’hésitant pas à faire vider les poches des élèves pour trouver des exemples plus concrets.

Résultat : une attention religieuse et une confiance des jeunes qui n’ont pas hésité à interpeller Julien Bobroff à travers toute la salle. La deuxième partie de la conférence a fait place aux expériences, avec des démonstrations amusantes de supraconductivité. Et pour finir en beauté, l’équipe de lycéens live-tweeteurs ont remonté les questions et les perles cueillies pendant la conférence.

3. [Pendant] Un dispositif LIVE

Une bonne couverture en direct ne serait rien sans certains aspects techniques. Le dispositif de direct nécessite avant tout un solide réseau wifi, un captage vidéo, une rediffusion streaming en ligne en direct, et enfin des photos. Voici l’histoire de la conférence que l’équipe de live-tweeteurs a pu créer grâce à ce dispositif.

4. Julien Bobrof, bête de scène

Une conférence bien réussie dépend bien sûr aussi du conférencier, de sa présence et de sa capacité à transmettre un savoir. Julien Bobroff est un virtuose de la scène. Il explique comment il a préparé la conférence pour capter l’attention de plus de 600 lycéens pendant 2 heures.

5. [Après] Le débriefing collectif

Un mois après l’événement, un débriefing était organisé avec le groupe de lycéens live-tweeteurs. L’occasion pour eux de tester Bluenod, cette application qui permet de visualiser les interactions en ligne de la communauté regroupée lors d’un événement. Ils ont pu analyser l’impact de leurs tweets et découvrir toute l’étendue des personnes que leur live-tweet a réuni en ligne lors de la conférence. Ils ont pu ensuite s’exprimer sur l’ensemble de leur expérience.

Pour aller plus loin

Petit guide pour livetweeter un evenement par Marion Sabourdy (La Casemate).

>> Illustrations : Relais d’sciences (Flickr, ©)

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA