Knowtex Blog

Gaya, journaliste et web-addict

Le 9 septembre 2010 par Marion Sabourdy

Quand on tombe sur son profil, la première chose qui saute aux yeux, c’est son sourire. Gayané, toute jeune journaliste scientifique, a de l’énergie et de la curiosité à revendre.

Alors quand Nicolas (directeur associé de l’agence Umaps et à l’origine du projet) lui présente Knowtex (KTX), elle n’hésite pas et le rejoint avec Henri en tant que stagiaire. Il faut dire que ces trois-là se connaissaient déjà depuis un an, grâce à leurs cours communs à l’Université Paris-VII.

« A l’époque, vers juillet 2009, Knowtex n’avait pas encore une dimension de réseau social et ne contenait que très peu de membres. Nicolas et Corinne étaient les plus actifs ! » se souvient Gaya.

S’ensuit alors une série de référencements dans ses domaines de prédilection : climat, géologie (elle possède une licence de Sciences de la Terre et pensait s’orienter vers la recherche), astronomie (« parce que je trouve ça plus que fascinant ») et, dans une moindre mesure, santé. Dès ses premiers pas sur le site, la jeune femme est attirée par les possibilités de veille et de « butinage ».

Aujourd’hui, Gaya est ce qu’on peut appeler une « web-addict ». Présente sur Twitter (@GayaneAdourian), elle possède aussi un blog, Sciences en bulles, « un peu abandonné en ce moment au profit de Pris(m)e de tête », un projet dont on aura l’occasion de reparler. Et bien sûr, elle anime les pages fan de ces deux sites respectifs (ici et ici).

Si vous l’y croisez, vous aurez un aperçu de ses travaux actuels, orientés vers la controverse climatique et sa diffusion. En témoignent ses nombreuses weblists sur KTX dont « Climat », « Le GIEC : c’est quoi ? » ou encore « L’affaire Courtillot ».

Une telle boulimie d’informations – normal pour une journaliste – cache surtout une grande organisation : « quand j’allume mon ordinateur, j’ouvre systématiquement trois pages web : Facebook, Gmail et… Knowtex. Je suis accro, plaisante-t-elle, c’est simple, l’onglet est ouvert toute la journée ! Lecture, référencement, évaluation, suggestions, partage… un peu de tout… Discussions aussi quand j’ai le temps, surtout sur la page fan Facebook ». 

KTX est utile dans son travail car elle organise sa veille grâce aux weblists. « Je classe les liens selon les sujets sur lesquels je travaille mais je suis également certains sujets de plus loin au travers d’autres weblists ou encore je rassemble de la documentation en vue d’un sujet futur ». Parmi les weblists qu’elle suit assidument figure « Communication », de Nicolas, régulièrement mise à jour et qui fait le bonheur de 22 autres membres.

Seule ombre au tableau pour l’instant : « ce potentiel est encore sous-utilisé. On ne sait pas par exemple quand les weblists sont mises à jour ». Alors elle ruse en suivant le fil Twitter de KTX (@Knowtex) « qui fait partie de mes colonnes de TweetDeck (ndlr : un outil de gestion de ses différents comptes sur les réseaux sociaux) ! Ça me permet de suivre la veille de KTX en direct et de repérer certains liens qui m’auraient échappés ! »

Très au fait des « codes » du web, Gaya partage allègrement toutes ses découvertes via la fonction « suggestion ». Le passage de KTX d’un site de partage de liens à un réel réseau social, début mars 2010, l’a d’ailleurs marquée. « Je me rappelle que les « primo-utilisateurs » (dont Marion et Audrey) étaient très enthousiastes et Mikaly (ndlr : le développeur de KTX) a du recevoir 15 mails emballés de notre part. Ça changeait complètement la dimension de Knowtex ! ».

Et quand elle ne travaille pas, Gaya surfe sur… Knowtex encore une fois, mais d’une manière plus « récréative ». Découverte de profils, de blogs, de vidéos… « Il y a une diversité de gens, de liens, de sources qu’on ne trouve pas ailleurs, ou qui n’est pas assez mise en valeur sur les autres sites de science ». Parmi les membres, elle apprécie Benoît « qui référence beaucoup de vidéos et fait de la veille sur un milieu que je connais peu » et Marion « parce qu’elle touche beaucoup de sujets et parce que quand elle référence, c’est par quinzaine de liens, pas moins : beaucoup de lecture et des sources variées en l’espace de 10 minutes ! »

Quand on lui demande qu’elle évolution de Knowtex elle aimerait voir apparaître, elle répond du tac au tac : « une appli iPhone ! ». Une vraie addict, on vous aura prévenus !

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA