Knowtex Blog

[Labs] Visualisation de la Nuit des Musées sur Twitter

Le 13 mai 2011 par Raphaël Velt

Samedi 14 mai aura lieu la 7° édition de la Nuit Européenne des Musées. À cette occasion, nous mettons en place un dispositif de visualisation des conversations sur Twitter autour des événements de cette nuit.

La Nuit tweete et nous la regarderons tweeter !

Comme en 2010, la Nuit Des Musées (NDM) verra la mise en place du dispositif « La Nuit tweete ». L’année dernière, ce sont 45 musées qui ont joué le jeu et se sont impliqués en invitant leurs visiteurs à utiliser le hashtag (ou mot-clé) #ndmtw, en échangeant avec eux via leurs comptes Twitter officiels ou encore en installant des « TweetWalls », c’est à dire des écrans affichant en temps réel les messages échangés sur Twitter. Il y avait alors eu 1200 messages qui portaient le hashtag au cours de la nuit et presque autant dans les jours précédant et suivant l’événement.

Cette année, vous pourrez facilement suivre la conversation pendant la Nuit en recherchant le hashtag #ndm11 sur Twitter. Knowtex Labs vous proposera également de « revivre » cette conversation dès dimanche en vous connectant à nos dispositifs de visualisation de données.

Avant de déployer le dispositif à l’échelle de cet événement qui devrait voir s’échanger plusieurs milliers de messages, nous l’avions déjà testé au cours des Rencontres Culture Numérique, une conférence sur deux jours, organisée les 3 et 4 mai derniers par le Ministère de la Culture à la Gaîté Lyrique, et regroupant de nombreux acteurs du monde de la culture autour du thème « Médiation & numérique dans les équipements culturels ». Nous avions publié une application de visualisation dès la fin de la première journée et celle-ci avait largement été relayée sur Twitter.

Nous avons également perfectionné le système quelques jours plus tard à l’occasion de la conférence Scientix, sur l’éducation aux Sciences en Europe, qui s’est déroulée à Bruxelles du 6 au 8 mai. C’est de cet événement que sont tirées les captures d’écran ci-dessous.

Pour chaque événement, nous proposons trois visualisations, qui sont autant de grilles de lecture pour naviguer à travers les tweets.

Chronologie des tweets

Cette visualisation montre l’évolution du nombre de messages au cours du temps, par tranches dont vous pourrez régler la précision, de 10 minutes à une heure. Vous pourrez voir ainsi les pics d’activité, et savoir quels sont les noctambules qui sont restés jusqu’au bout.

En attendant la mise en ligne de celle-ci, vous pourrez retrouver un graphique comparable sur Google, grâce à son module de recherche en Temps Réel.

Graphe des « mentions »

Cette vue en réseau montre quels comptes citent les noms d’autres comptes, que ce soit sous la forme d’un retweet (symbolisé « RT », c’est la copie d’un tweet d’une autre personne), d’une réponse (@nomdudestinataire), d’un « CC » (tweet envoyé à tous avec une personne précise en copie), d’un « via » ou d’une simple mention. Dans le cadre de cette nuit, les comptes officiels des musées devraient être parmi les plus cités. Ce graphe nous permettra sans doute de voir qui se trouve dans quels lieux, quels musées ont été les plus visités et les plus actifs dans leur dialogue avec les visiteurs.

Graphe des Mentions

Nous avions déjà présenté un exemple de graphe de mentions dans nos exercices sur les réseaux sociaux, au cours des ateliers sur l’Économie Créative, le 18 mars.

Graphe des mots-clés

Cette interface est une sorte de gros tagcloud (nuage de mots-clés) qui présentera les mots les plus utilisés au cours de la nuit (au centre desquels, bien évidemment, devrait se trouver le hashtag #ndm11).

Mais, plus qu’un simple tagcloud, il s’agit d’un « graphe de co-occurrences », qui montrera également quels sont les mots les plus employés conjointement dans un même tweet. Ainsi, des groupes de mots devraient se détacher, correspondant peut-être à des thèmes de la soirée.

Sans vouloir révéler d’informations ultra-secrètes, nous pensons que le dispositif que le Centre Pompidou a mis en place et que nous avons été invités à beta-tester il y a quelques temps pourrait laisser des traces sur le graphe des mots.

Une lecture exploratoire

Par ces visualisations interactives nous ne cherchons pas tant l’aspect esthétique du rendu que de nouvelles manières de naviguer dans de grandes quantités d’informations. Nous pensons en effet récolter au cours de la nuit quelques milliers de tweets. Il s’agit de données relativement peu structurées, seulement des messages de moins de 140 caractères, pouvant faire référence à des thèmes ou à d’autres comptes d’utilisateurs (via les hashtags et les mentions, deux fonctionnalités qui n’étaient pas prévues à l’origine de Twitter mais le sont devenues grâce aux pratiques des utilisateurs).

Pour quelqu’un qui voudrait savoir a posteriori ce qui s’est dit au cours de la nuit, il n’existe pas vraiment de hiérarchie entre les tweets qui permettrait de retrouver les messages les plus pertinents. Mais il existe des stratégies de navigation, des facettes possibles pour explorer les données, et nous souhaitons en proposer plusieurs : le graphe des mentions permet d’une part de cibler les comptes les plus mentionnés, ce qui peut être un indice de leur pertinence, et d’autre part de voir des groupes se détacher, ce qui permet éventuellement de délimiter des sous-conversations. Le graphe des mots, quant à lui, permet d’abord une approche globale des sujets de conversation, puis permet d’explorer chacun de ces thèmes.

Un dispositif qui se nourrit de l’expérience

Et vous, quelle sera votre manière d’explorer ces données ? Nous serions curieux de l’apprendre… Connaître les usages de ce type d’interface nous permettra de continuer à innover, d’améliorer les fonctionnalités et d’être au plus près des besoins. N’hésitez donc pas à laisser des commentaires sur ce billet ou à nous contacter par mail pour nous donner votre avis sur le dispositif.

>> Illustration : Photo de Lorena Biret pour les rencontres Culture Numérique

3 commentaires

  1. Museum de Toulouse le 13 mai 2011 à 15:11

    Une idée : pouvoir filtrer par localisation des tweets ?

  2. Nicolas Loubet le 13 mai 2011 à 18:13

    Sans aucun doute, disposer d’une vision géographique des conversations fait sens. A posteriori, ça pourrait se faire…

  3. Raphaël Velt le 14 mai 2011 à 17:53

    Les tweets géolocalisés sont malheureusement assez rares… Entre le début de la mise en place de l’outil et samedi 17h, nous n’en avons récupéré que 4 :-(

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA