Knowtex Blog

Le futur des relations entre sciences et démocratie se discute à Dakar

Le 4 février 2011 par Fabien Nicolas

Ce 4 février, dans la chaude et bouillonnante capitale sénégalaise, commence le Forum Mondial Sciences et Démocratie, le FMSD. Celui-ci part d’un constat simple : le manque d’acteurs scientifiques dans les débats sur les conséquences des sciences et techniques. Le but de ce forum est donc de construire des propositions concrètes pour améliorer ce dialogue entre science et société.

En direct de Dakar, pourparlers de paix entre sciences et démocratie

Aurélie et moi – étudiants journalistes – allons couvrir cet événement pour Knowtex. Bien loin de notre France glaciale, ce sera pour nous l’occasion de découvrir ce pays et sa culture fascinante en plus d’une formidable opportunité de rapporter et faire partager cette pensée construite et constructive sur la relation entre la science et la société.

Dans les jours qui viennent nous mettrons sur le blog nos réactions à chaud et les interventions des différents acteurs de tous les pays, comme Moussa Mbaye, Baudouin Jurdant, Ellie Farou, Moussa Mey, et bien d’autres. Le forum est construit sur des discussions de vive voix avec les principaux acteurs de ce mouvement mais aussi avec les africains, concernés par le développement technologique.

Les problèmes socio-techniques sont généralement réduits à des problèmes de science ou des problèmes de société, mais pas les deux. L’imbrication des deux aspects est passé sous silence, car il est difficile d’établir un dialogue entre chercheurs et politiques (dont les militants !).

Le forum propose de les reprendre, en dégageant six grandes problématiques : les études supérieures dans le monde ; la qualité du dialogue entre la connaissance académique et la connaissance populaire ; la science et l’éducation ; les biens communs de la connaissance ; partenariat de recherche : relier la recherche à la réalité ; les responsabilités des chercheurs face aux problèmes éthiques et sociaux.

En marge du Forum Social Mondial

À l’origine du FMSD se trouve le Forum Social Mondial (FSM). Tous les deux ans, depuis 2001, cet événement réunit les altermondialistes de toute la planète pour discuter d’un autre avenir. Lionel Larqué, l’un de ces altermondialistes, avait fait le constat qu’il y était impossible de parler des aspects scientifiques des OGM et des autres problèmes socio-techniques. « Ce sont des sujets qui génèrent trop de tensions. » raconte-t-il « Il semblait n’y avoir que deux voies : penser que la technologie était la solution à tous les problèmes de la planète ou bien la rejeter en bloc.»

Ce fossé était impossible à combler au FSM. Il y avait des débats sur les conséquences des techniques, sur la bio-sécurité, sur l’écologie, mais pas de débats sur la technique elle-même ou sur la science. Pourquoi ? A cause d’un manque criant de compréhension intime de l’interaction entre science, technique et les autres enjeux sociétaux traités lors de ces forums.  D’autant plus que la science et les mouvements de chercheurs y étaient sous-représentés. Il fallait donc se placer dans un autre cadre pour pouvoir parler du sujet de façon constructive. C’est cela qu’a tenté et réussit à démontrer le premier forum Sciences et démocratie en 2009 à Belem (Brésil).

Voici venu le deuxième FMSD, et il s’agit à présent d’utiliser ce cadre alternatif pour attaquer les points qui fâchent et de construire de vraies propositions de futur. Tout un programme qui va se concrétiser…

>> Illustrations : Aurélie Bordenave (voir son site et son blog)

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA