Knowtex Blog

[Science et Humour] La première Nuit Ig Nobel à Paris

Le 28 septembre 2012 par Anaïs Le

Dans le cadre de l’exposition « La science, une histoire d’humour », l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes de l’ESPCI ParisTech a organisé le 20 septembre dernier une soirée spéciale pour la 22e cérémonie des Ig Nobel . Retour en images avec la co-organisatrice Anaïs.

Les Ig Nobels ou « Nobels ignobles » récompensent des recherches insolites voire absurdes qui font rire dans un premier temps… et réfléchir dans un second (l’un des objectifs de l’exposition !). En attendant la retransmission de la cérémonie de Harvard (1 h 30 du matin heure de Paris…), les invités ont été plongés dans les thématiques « science et humour » à travers plusieurs activités : un Cabaret d’improvisation théâtrale sur les thèmes des Ig Nobels, l’avant-première du film « Quand la science fait Rire » et le jeu du vrai/faux Ig Nobel.

21 h 30. Projection du film « Quand la science fait rire »

La maison de production FL Concepts & Co nous a fait l’honneur de projeter en avant-première le film « Quand la science fait Rire » réalisé par Roland Portiche, diffusé une semaine après sur France 5. Le documentaire a fait l’unanimité dans un amphithéâtre plein à craquer. Dès le début du film, de toute part, on entend les premiers éclats de rire. La voix d’Alex Taylor, journaliste et animateur de radio britannique présentant en voix-off le documentaire aide beaucoup en apportant sa British Touch !

22 h 30. Physique des spaghettis

À l’image des français Sébastien Neukirch et Basile Audoly (UPMC), primés en 2006 pour leurs travaux sur la cassure des spaghettis, chacun s’est pris au jeu pour expérimenter et comprendre pourquoi les spaghettis secs ne se brisent jamais en deux mais toujours en plusieurs morceaux (si, si !).

L’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes devenant vite un cimetière géant de pâtes à cette occasion…

23 h 00. Le cabaret d’improvisation théatrâle

La fête bat son plein et il va déjà être presque l’heure du Cabaret d’improvisation autour des thèmes des Ig Nobels du passé. La Compagnie Alunissons et le club d’improvisation de l’ESPCI ParisTech se donnent la réplique pour enchanter un public rapidement conquis. Sous le regard de la Maîtresse de Cérémonie, Virginie Thibaud, transformée en Directrice de thèse aigrie pour le spectacle, ils font forte impression sur des thèmes comme « Les VIP de la banque de sperme », « L’alarme anti-jeunes », « La protection de l’apostrophe », « La table d’accouchement rotative », « La Loi de Murphy » ou encore « Oups, les peintures rupestres ! ».

00 h 0o.  Jeu de l’IgNobel le plus réaliste possible (ou pas)

Minuit, il est l’heure de refaire le plein de vivres et d’IgNobels. Les discussions vont bon train entre improvisateurs, étudiants, professeurs ou simples curieux. Nous avons demandé à nos invités de créer l’intitulé d’une recherche possible en respectant le niveau d’aberration des véritables Ig Nobels pour réaliser leurs rêves les plus fous !

Les résultats sont assez spectaculaires et au-delà de nos espérances. N’hésitez pas à passer à l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes pour contribuer et les apprécier dans leur totalité… Quelques exemples, dans le champ de la sémantique, la recherche de M. Albert Van der Araschtöwnischovichovinovataristovischvkov, pour son étude sur la corrélation entre la taille du sexe et le nombre de lettres dans le nom de famille ; dans le domaine de la physique, celle de  M. Shwartz pour son étude du nombre minimum de ressorts de stylos nécessaires pour envoyer un sumo sur la Lune.

C’est le moment de donner les réponses du vrai/faux IgNobel à différencier de pastille verte pour les vrais et de pastilles rouges pour les faux. De nombreuses surprises ont marqué les invités persuadés de l’absurdité des recherches. Entre rires et explications scientifiques, ce jeu a pu susciter des discussions sur les moyens de percevoir comment démasquer un faux Ig Nobel d’un vrai.

1 h 30 Retransmission en direct de la 22e cérémonie des IgNobel !

Chaque année, Marc Abrahams, éditeur du magazine Improbable Research met tout son talent pour créer une cérémonie-spectacle, et chaque année, c’est une réussite ! Entre récréatif et franchement saugrenu, le direct commence avec son fameux bombardement d’avions en papier. De notre côté, à l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes, on s’attelle à réaliser les meilleurs paperplanes ! Un clin d’oeil de Marc Abrahams à l’ESPGG est vite remarqué : « Y’en a même qui nous suivent de Paris, France » dans l’amusement général.

Petit à petit, les lauréats et les démonstrations correspondantes font fureur. Par exemple, l’Ig Nobel de psychologie remporté par Anita Eerland, Rolf Zwaan et Tulio Guadalupe qui ont découvert que si l’on se penche sur la gauche, la tour Eiffel semble plus petite. De « vrais » Nobels s’essaient à une démonstration convaincante, à souhait. N’hésitez pas à consulter le nouvel arrivage des Ig Nobels, c’est un grand cru. Quelques couche-tard ont tenu jusqu’à 3 h. Nous partons, les cernes bien creusées mais le sourire aux coins des lèvres.

>> IllustrationsGroupe Traces (Flickr) Retrouvez les photos de la Nuit IgNobel ici.

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA