Knowtex Blog

SXSW : la compétition de startups (2)

Le 1 mars 2013 par Martin Pasquier

2ème partie sur la compétition de startups ! Après avoir passé en revue les nouvelles technologies et les apps sociales & mobiles, voici la sélection des comités « Jeu et divertissement » et Santé.

Jeu et divertissement

Attention, il ne s’agit pas forcément de jeux à proprement parler ! SXSW a créé dès 2006 une extension du festival – « Screenburn » – entièrement dédiée au jeux. Non, là, il s’agit plutôt de technologies, places de marchés et mécanismes de « gamification« … avec cette année un retour au « réel » qui surprend et – enfin !  - nous fait rêver au moment où Sony a déjà raté le non-lancement de sa Playstation 4. Trois projets retiennent notre attention.
Le premier, c’est Grinbath. Un nom aride et un site également peu amène… et pourtant, la technologie de contrôle par le regard qui est présentée semble tomber à point nommé, au moment où Google sort ses Glass et nous fait rêver. Le chief scientist de Grinbath nous propose ci-contre l’une de ses applications, un drône piloté par le regard, nous espérons pouvoir nous approcher un maximum de ce type d’objet durant SXSW, car la tendance au « Do It Yourself » et aux objets connectés est cette année forte.
Le second projet, Makie Me, est lui aussi en plein dans le « MIY » (Make it Yourself). Un peu moins impressionnant que le drône… mais peut-être plus avancé en terme d’industrialisation. Il s’agit, selon les auteurs du projet, du premier jouet imprimé en 3D au monde, que vous pouvez donc personnaliser. Le corps de cette poupée prendra la forme des yeux, de cheveux et de nez que vous souhaitez.
Troisième projet étonnant, Plympton qui propose de revivre le genre des fictions produites en « séries » avec une app qui va pousser, chaque jour ou selon notre agenda, un nouvel épisode de la fiction à laquelle nous aurons souscrit. Plympton comprend à la fois l’outil et la place de marché pour créateurs et demandeurs de séries.
Les autres nominés sont :
  • Maluuba – un moteur de recherche en langage naturel qui nous offre des résultats contextualisés
  • Poptip – un outil de sondage avec « call to action » pour les journalistes, personnalités ou chercheurs.
  • Syndio Social – presque flippant, propose aux grandes boites de regarder les connexions « informelles » de leurs employés pour que celles-ci servent enfin à la productivité et pas seulement à radio moquette.
  • Tista Games – une plateforme de distribution du jeu au concept intéressant puisque Tista va vous envoyer un jeu sous forme d’épisodes et épargne donc à des équipes entières de développer un jeu en entier qui pourrait ne pas marcher du tout.
  • Clay.io – l’Appstore des jeux en HTML5
  • GamesGrabr - un réseau social pour joueurs en format Pinterest
  • Showbucks – vous vous souvenez de Draw Something ? Passez à la vitesse supérieure en mimant des choses pour vos amis !

Santé et médecine

L’année dernière, nous avions vu certaines inventions assez incroyables, comme Ginger.io qui enregistre tout vos mouvements et actions pour déterminer si vous penchez vers la dépression (mouvements plus lents sur l’écrans, messages plus courts ou moindre envers les proches…).

Les applications proposées dans cette catégorie sont souvent étonnantes. Elles s’attaquent à un champ de plus en plus important des sociétés développées, fonctionnent souvent avec des masses de données impressionnantes et peuvent – c’est en tout cas ce que l’on peut espérer – changer la donne pour certaines maladies et situations. Trois projets nous semblent sortir du lot.

Le premier, c’est Care at Hand. Partant du principe que l’hospitalisation coûte cher et que les aidants non médicaux (la famille, les proches) à domiciles peuvent être « optimisées », Care at Hand se veut être l’app qui va aider le patient à rester chez lui. Les données renseignées par lui-même ou son aidant vont permettre au médecin traitant ou à l’aide médicale de n’intervenir que lorsque c’est nécessaire.

Le second projet – mi-flic, mi-sain – s’appelle IntelligentM. Partant du constat – affolant – que les maladies nosocomiales (qu’on attrape à l’hôpital) tuent plus chaque année que le cancer du sein et de la prostate réunis, que des mains biens lavés évitent 70% de ces affections, IntelligentM propose un dispositif pour savoir qui se lave bien les mains ou pas dans l’hôpital.

Nous sommes dans le domaine des objets connectés, puisque c’est un bracelet RFID (technologie de transmission d’information sans contact) qui va interagir avec des balises (tags) disposés un peu partout. Si vous passer près du lavabo mais pas assez, ou pas assez longtemps, le directeur de l’hôpital le saura ! On apprécie également la vidéo de présentation pédagogique.

Troisième et dernier projet du jour, avec une point de déception.In R Food attaque fort en proposant de scanner nos assiettes pour y décompter les morceaux de sucres ou y reconnaître la présence d’aliments de type bio, OGM, irradiés… Au final, c’est un peu une app « bluff », avec un bon marketing, mais pas réellement de produit.

Les autres nominés sont :

  • Careport – optimise le suivi d’un patient après son hospitalisation
  • Docphin – « Le Bloomberg des toubibs », soit une app qui agrège toutes les sources d’infos médicales utiles pour les médecins
  • Home Team Therapy - propose avec une Kinect et un assistant à distance de faire en sorte que la rééducation à la maison soit régulière et suivie d’effets
  • Neurotrack – ambitionne tout simplement de déceler Alzheimer trois à quatre ans avant l’apparition des premiers symptômes
  • Spot on Sciences – propose des tests sanguins avancés pour tous, chez soi
  • TedCas – c’est l’utilisateur expérience digne d’un iPhone pour le bloc opératoire
  • Neumitra – des objets que l’on peut porter pour détecter notre niveau de stress

À revoir : les startups des comités nouvelles technologies, sociales et mobiles

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA