Knowtex Blog

Umaps HackThePress sur Knowtex : La timeline

Le 1 octobre 2010 par Lorena Biret

Depuis quelques semaines, nous entendions parler dans les bureaux de l’agence Umaps du concours Hack The Press. Bien que néophyte dans le domaine du data journalism, nous avons décidé de tenter notre chance avec Gayané, Nicolas, Mikaly et moi, chacun-e sur une compétence précise (exigée par le « règlement »).  Carnet de bord de deux journées bien remplies…

Lundi 27 septembre

9H

L’aventure commence… Les sujets tombent (envoyés par mail et publiés sur le site Owni et Hack The Press). Nicolas, Gayané et Mikaly sont au bureau depuis 8h30. Ambiance plus que studieuse. Après un vote interne rapidement exécuté, l’épopée des mineurs chiliens enfermés sous terre nous paraît un bon sujet.

C’est parti ! Mikaly planche sur les derniers détails du Knowtex blog, indispensable pour ce concours, Gayané potasse le web et Nicolas, en bon coordinateur, anticipe et organise ces deux jours particuliers.

11H

Nicolas me greffe sur le projet. Plus on est de fous, plus on rit…

14H30

Petit point entre Nicolas, Gayané et moi afin de définir les directions à prendre sur le sujet. À partir de la chronologie de cet événement dramatique, se dégagent sept points importants, repris sur Knowtex par autant de weblists que nous créerons pour l’occasion avec le compte Hack The Press.

Gayané et moi avons l’après-midi pour partir à la pêche aux infos sur le sujet, référencer les liens. Ce travail est fait au nom de Hack The Press. Bien sûr, pour ne pas tout dévoiler d’entrée de jeu, les liens ont alors le statut « privé ».

17H17

Le blog Knowtex est officiellement en ligne. Les premiers articles sont les portraits de l’équipe « Umapsienne » et de quelques autres contributeurs actifs sur le réseau.

18H30

Nicolas quitte les bureaux pour rejoindre le Palais de la Découverte pour l’inauguration du Forum Territorial de la Culture scientifique et technique (comprenez petits fours et champagne !). Enfin, pas trop de champagne, car nous devons nous retrouver dans Paris deux heures et demie plus tard.

21H

Père Tranquille, près des halles, à Paris. Les bonnes choses d’abord, nous dînons avant de faire un bilan de la journée et de l’avancement de chacun. Gayané nous présente son article, Nicolas donne les dernières instructions techniques à Mikaly et me demande d’organiser les liens dans les 7 weblists. Mikaly est le premier à partir, suivi par moi-même. Il est minuit et pourtant Gayané et Nicolas vont passer une partie de la nuit à affiner l’article et le boucler.

Mardi 28 septembre

9H

Rendez-vous était donné aux équipes participant au concours Hack The Press à La Cantine, premier espace de travail collaboratif en réseau (relié à d’autres structures du même type en France et à l’étranger).

Petit déjeuner offert :  jus d’orange, café, thé, croissants et pains au chocolat attendaient les troupes pour cette intense journée. On sentait la fatigue de tous, mais il fallait passer outre pour tout donner dans la « bataille ».

Concernant Umaps, cette heure a permis de revenir sur l’objectif et le déroulement de la journée. Quelques photos d’ambiance, histoire de planter le décor et les participants. Les 6 équipes sont dispatchées dans la Cantine, Owni étant en nombre, et pour cause, ils organisent le concours. C’est Sabine Blanc, journaliste community editor, qui en est à l’origine.

10H

Go, go, go… Le concours est officiellement ouvert. Il y a six équipes, sur des sujets d’actualité variés : la pilule du lendemain (Owni), les propos de Fillon / Dati (Mediapart / La Netscouade), les mineurs chiliens (Rue 89 et Umaps), la fin du gel des constructions dans les implantations de Cisjordanie (Street Press) et la réélection d’Hugo Chavez (« Mousse de respect »).

Nicolas n’en oublie pas le petit coup de pression, soulignant aussi que c’est une expérience inédite pour Umaps.

10H30

Alors que Mikaly fignole sa bannière et que Gayané et moi référençons encore des liens sur le sujet, une première conférence démarre. Evidemment, nous avons bien autre chose à faire, mais rien n’empêchait de tendre l’oreille pour capter quelques bribes d’informations.

Cette conférence, animée par plusieurs journalistes (Owni, Slate.fr, LeMonde.fr, AFP) aborde les bonnes pratiques pour concevoir des applications liées à l’actualité et à la présentation / visualisation de solutions. Exemple : le fil de discussion Facebook  dans l’affaire Woerth / Bettencourt créé par deux journalistes de Slate.fr.

11H

Un étudiant de la Sorbonne, Aladin (!), se pose à notre table, caméra au poing et micro cravate prêt à être dégainé. « Puis-je vous poser quelques questions » demande-t-il. C’est Nicolas qui se prête à l’exercice de style, malgré un rhume bien installé.

La bannière de Mikaly est en ligne, sur la home de Knowtex, pour annoncer les festivités de la journée et la participation attendue des Knowtexnautes. Les commentaires ainsi que les tweets vont bon train. « Magic Mike » est né !

12H45

Miam, miam, c’est l’heure du déjeuner ! Au menu : couscous. Pas de tables dédiées à la pause déjeuner, nous n’avons qu’à pousser nos ordis pour y faire une petite place et… tweeter.

14H15

A la demande de Nicolas Voisin, directeur de publication d’Owni, chaque « chef d’équipe » vient présenter succinctement son projet et les lignes conductrices choisies, l’occasion pour Nicolas de monter sur scène !

Deuxième conférence de la journée sur l’impact du datajournalisme : quelle est sa valeur ajoutée ? Quelles évolutions cela implique-t-il sur l’organisation des rédactions ? Avec la participation entre autres de Simon Rogers, du blog data du Guardian. Un auditoire nombreux et captivé est venu assister à cette conférence.

15H

Après quelques minutes de répit, il est temps de lancer la discussion Knowtex sur l’article rédigé par Gayané. Un article reprenant les faits, soit l’éboulement à l’intérieur de cette mine Chilienne qui a enseveli 33 mineurs à une profondeur de 700m.

C’est Marion qui attaque, alors qu’elle est aussi sur le terrain, au Forum Territorial cité plus haut. Premières questions, premières réponses, la discussion est lancée. Merci Marion !

Dès le début, Nicolas comptait sur une animation de discussion, en trio (lui, Gayané et moi) mais très vite d’autres Knowtexnautes, comme Jean-Philippe Girard et Newtoon ont pris part à cet échange. Ce renfort de Knowtexnautes, on le doit un peu (beaucoup !) à Marion, et à sa tweet et retweet addiction, en relayant continuellement l’information. Un peu de pathos parfois : « venez aider mes amis sur #hackthepress » pouvait-on lire sur un tweet.

La discussion avance, Gayané et moi butinons sur la toile quelques informations qui répondront à des questions, mais sans succès (le coup de l’éthologie et d’expériences sur le confinement d’animaux…).

Quelques soucis de connexion internet surgissent, ce qui ne plaît guère à Nicolas. Grrr ! Trop de monde connecté pendant la deuxième conférence nous prive de la bande passante pourtant tellement indispensable à l’alimentation de notre fil de discussion !

Petit à petit la page knowtex se construit : liens, weblists, discussions et maintenant sources des articles référencés, afin d’avoir une vue d’ensemble des supports utilisés pour couvrir ce sujet. Mikaly travaille d’arrache-pied.

18H

Nicolas Voisin passe dans les allées, en nous rappelant que nous sommes dans la dernière demi heure et que la restitution approche ! « Allez, ceux qui ont déjà fini, ce serait bien d’envoyer un jpeg de 580 pixels de large à Sabine afin qu’elle publie votre application sur Hack The Press ». Mikaly boucle à toute allure pendant que Gayané et moi nous chargeons de conclure la discussion, du moins pour le concours.

18H20

Ca y est ! Mikaly a envoyé la bannière, l’article et la page. Nous sommes la troisième équipe à être publiée sur Hack The Press. D’ailleurs, c’est Nicolas Voisin qui nous fait part de cette publication en rajoutant que nous passerons troisième lors de la présentation de l’application devant toutes les équipes.

19H

Le concours est officiellement fini. Toutes les équipes sauf une (1) ont rendu leur projet. Tout est en ligne sur hackthepress.net. C’est à tour de rôle que chaque équipe présente devant l’assemblée, avec le vidéoprojecteur, son travail de la journée. C’est de nouveau à Nicolas de jouer, pour présenter (devant un public fourni) notre travail.

Comme à l’ancienne, pour désigner le vainqueur, le vote s’effectue à main levée. Notons que les règles sont souples : possibilité de voter plusieurs fois et pour sa propre équipe. Les chiffres : Rue89 : 29 voix ; la Netscouade feat. Mediapart : 11 ; Umaps : 10 ; Owni : 24 et StreetPress : 36.

19H20

And the winner is…Street Press (voir l’article sur leur victoire). Avec leur BD-Reportage sur iPhone, ils ont conquis l’auditoire. Les gagnants se voient donc remettre un… Minitel (oui, oui !) sur lequel ils se sont engagés avec humour à développer leur application, ainsi qu’un dessin humoristique de Fix.

Petit discours, et applaudissements mérités pour tous. Allez, c’est enfin l’heure de l’apéritif et des échanges plus détendus.

19H50

Après quelques discussions, verres de soda, tomates cerise et cacahuètes, les umapsiens s’éclipsent : les estomacs crient famine. Tous ravis de cette journée productive, direction le Père Tranquille pour dîner et décompresser. « On ne change pas les bonnes vieilles habitudes ». Après, il semble que ce ne soit pas raisonnable de dévoiler les propos #hihi de ce dîner !

Notes

  1. Seule l’équipe « Mousse de respect » n’est pas en mesure de présenter sa réalisation : une time line de la vie d’Hugo Chavez.

>> Illustrations : Knowtex (Flickr, CC)

    Ajoutez un commentaire

    Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

    Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA