Knowtex Blog

XYZT, couche mince de coïncidence entre réel et virtuel

Le 24 novembre 2011 par Camille Cocaud

Difficile de décrire XYZT. Laurent Chicoineau, directeur de La Casemate qui l’accueille pendant quelque temps, y perd son latin : « J’ai du mal à trouver mes mots pour décrire cette exposition. Je ne peux seulement vous dire qu’elle est très stimulante et créative ». La visite s’annonce donc prometteuse malgré ce sigle mathématique intimidant : X pour l’horizontale, Y pour la verticale, Z pour la profondeur et T pour le temps, références au mouvement dans l’espace physique.

La ballade qui suivra ne me décevra pas. Plongée dans un univers sombre et minimaliste, je déambule parmi des dispositifs numériques étonnants, fascinée par ce paysage onirique qui s’inspire de la nature. Ce paysage réinvestit des lois naturelles qui nous sont familières, invitant les curieux à jouer et interagir avec ses différents éléments. Vous vous retrouvez ainsi à troubler une flaque virtuelle, effrayer un serpent alphabétique, distraire des abeilles, manipuler du sable stellaire ou à être plongé dans un nuage de lettres soufflé par le vent…

Ce spectacle enchanteur, on le doit à Adrien Mondot, mi-artiste, mi-informaticien (il a été chercheur en informatique à Inria), qui a développé avec son équipe une technologie innovante destinée aux arts visuels : les dispositifs d’XYZT utilisent des caméras Kinect capables de mesurer les distances entre le corps du visiteur et la surface d’interaction. Le logiciel eMotion qu’ils ont conçu prend ensuite le relais pour simuler la réaction du système. La collaboration avec l’artiste et scénographe Claire Bardainne a permis une réinterprétation de ses dispositifs expérimentés depuis 2006.

Exposition inhabituelle pour le public de La Casemate, elle suscite beaucoup de curiosité. « Les visiteurs n’interagissent pas seulement avec les dispositifs, on a le plaisir de voir qu’ils sont le prétexte à des interactions interpersonnelles très intéressantes. Des gens qui ne se connaissent pas se mettent à jouer ensemble ! » confie une médiatrice de La Casemate.

Cette exposition n’est pas centrée sur un contenu, mais avant tout sur une expérience sensible. Le pari est donc gagné pour Claire Bardainne qui souhaitait que « l’expérience puisse s’offrir sans connaissance » aux visiteurs. Pas facile de faire sans la connaissance dans un centre de culture scientifique, mais souhaitons que cette tentative soit concluante et ouvre la voie à d’autres expériences de ce genre.

>> Illustrations : Camille Cocaud pour Knowtex, martingautron.com (Flickr, licence CC), © Cie Adrien M

1 commentaire

  1. Laurent Chicoineau le 24 novembre 2011 à 20:31

    Merci pour ce reportage au coeur de l’exposition XYZT ! Je peux d’ores et déjà vous dire que vos voeux seront exaucés et que d’autres expériences de ce genre sont déjà en gestation à la Casemate et ailleurs…. à suivre !

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA