Knowtex Blog

Corinne, l’européenne qui vient du froid (ou presque)

Le 23 septembre 2010 par Marion Sabourdy

Elle réfléchit en luxembourgeois – sa langue maternelle – écrit en français, parle en anglais – avec un joli petit accent… Corinne est l’archétype de la génération Erasmus.

Après un bac scientifique et sa première année de licence de biologie à l’Université du Luxembourg, elle s’expatrie en France pour passer une licence en Sciences de la Vie à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI).

Elle n’en reste pas là et s’envole ensuite pour un master de recherche en biologie du développement et neurosciences à Édimbourg. « Depuis mon enfance, je suis éblouie par la beauté de la nature – d’un point de vue scientifique et pas romantique on est bien d’accord. Les images microscopiques me fascinent, je suis intriguée par différents phénomènes naturels et par le corps humain, pour leur complexité ».

De retour en France, elle explore les possibilités offertes à une jeune diplômée polyglotte comme elle. Son choix se porte sur les cours de médiation et vulgarisation scientifique et de didactique des sciences à l’Ecole normale supérieure, où elle rencontre Nicolas. Une discussion s’engage et quelques temps plus tard, elle est la première fille à rejoindre Umaps, en tant que stagiaire, lorsque la toute jeune entreprise était seulement constituée des quatre « pionniers » Stéphane, Nicolas, Benoît et Mikaly. Sous l’impulsion de Nicolas, elle suit les cours de « Sciences et technique dans la société » au CNAM où elle se familiarise avec le système de recherche et de l’innovation en France et en Europe.

Lors du lancement – encore confidentiel – de Knowtex début 2009 et jusqu’à l’ouverture de la plateforme au public, Corinne référence un grand nombre de liens dans les domaines de la santé, de l’environnement, de la biologie et des professions scientifiques. Mais « depuis la construction d’une communauté fidèle autour de Knowtex, mon rôle d’agrégateur de contenus a fortement baissé ». Néanmoins, sa maîtrise de l’anglais et de l’allemand lui permet d’attirer les internautes internationaux . On vous le donne en mille : la jeune femme attend la version anglaise de Knowtex avec impatience.

Quotidiennement, et « si le temps me le permet, j’évalue des liens, je participe aux discussions, j’interagis avec les autres membres ». Et même quand ses activités de directrice scientifique et chef de projet « vulgarisation et médiation scientifique » au sein d’Umaps ne lui laissent pas beaucoup de temps, elle ne peut pas s’empêcher de consulter les suggestions de son réseau, sur Facebook (« où beaucoup de sujets d’actualité apparaissent sur mon mur, sans que j’ai à bouger le petit doigt ») et un peu sur Twitter (@CorinneKroemmer). « Les gens de mon réseau me connaissent et partagent souvent des liens de mon centre d’intérêt. Ils ont d’autres sources d’information que moi, et je découvre donc des infos qui m’auraient échappées ».

Dans le cadre de son travail, Knowtex lui sert principalement d’outil de veille et « dans la vie de tous les jours, j’en profite pour découvrir des curiosités scientifiques et les partager avec mon réseau. Contrairement aux autres médias, l’interactivité est au cœur de Knowtex ». Parmi les personnes qu’elle suit assidument figure Taupo, « que j’apprécie beaucoup car il est infatigable dans son référencement de curiosités scientifiques que j’ai parfois du mal à croire ».

Ce qui lui plait dans le projet ? « l’initiative de rendre l’actualité scientifique plus accessible aux gens et de leur permettre d’effectuer une veille scientifique très complète, que ce soit par simple consultation du site ou via les autres réseaux sociaux».

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA