Knowtex Blog

Les trois facteurs de réussite de l’écosystème d’Austin

Le 25 mars 2013 par Martin Pasquier

Au mois de février dernier, l’agence Tesla et Knowtex, se sont embarqués dans une expédition à la découverte de l’écosystème d’innovation d’Austin (Texas, USA) et de son festival. Après une campagne de crowdfunding haletante qui a ancré dès le départ l’aventure sous le signe de la communauté, une couverture large du festival et de ses tendances, c’est maintenant l’heure des restitutions.

Austin, c’est une ville de taille moyenne (800 000 habitants), enclave démocrate au coeur d’un Texas travailleur mais franchement conservateur qui est parvenue en une vingtaine d’années à devenir l’épicentre de la créativité. Plus connue pour South by Southwest (SXSW) son triple festival de musique, de film et de nouvelles technologies, la ville dégage 4,3 milliards de dollars à travers ses industries créatives, soit l’équivalent du budget de la région Ile de France… Quelle sont les éléments qui fabriquent le succès de cet évènement ? Que retenir d’Austin et de la manière dont la ville fait écosystème ?

Il n’y a probablement pas de recette miracle, comme le suggère Francis Pisani dans ses explorations de l’innovation à travers le monde. Il s’agit bien évidemment d’un phénomène aux facteurs multiples, pas tous maitrisables mais certaines initiatives méritent tout de même d’être présentées car elles peuvent nous inspirer…

Adaptation et flexibilité

C’est d’abord une extraordinaire capacité d’adaptation qu’il faut saluer. Le festival SXSW et la ville le reste de l’année en arrière-plan, a su ajouter à un festival de musique un festival dédié au cinéma (l’indépendant, pas l’autre), et depuis une dizaine d’années, un festival dédié aux nouvelles technologies. Plus récemment, SXSW Eco (développement durable) et SXSW Edu (enseignement et accès à la connaissance) ont vu le jour pour attirer, faire parler, rassembler et finalement continuer d’aérer son écosystème.

Start-ups dynamiques

Ensuite, impossible de ne pas remarquer une focalisation sur des entreprises de taille plus modestes, mais rentables. Loin des délires de la Silicon Valley – et de son écosystème drogué aux jeunes génies des grandes universités américaines – de ses évaluations à plusieurs milliards sans modèle économique la plupart du temps, Austin promeut des start-ups ancrées dans le réel, de taille plus petite et plus rapidement rentables. Organisée, entreprenante, la diversité permet de renouveler les communautés et les idées qui gravitent autour de la ville et de son festival.

Initiative et diversité

Enfin, ce sont des initiatives qui ouvrent un peu plus l’écosystème d’Austin aux quatre vents, avec par exemple un partenariat entre la section afro-américaine de la chambre de commerce pour faire venir deux des projets kényans les plus prometteurs. Les autres « minorités » (latino, femmes, blacks) s’organisent également pour que les boites « tech » soient plus en phase avec leur marché. Dit autrement, c’est à Austin qu’on trouve le plus de développeuses et de développeurs de ce que l’on ne pourra bientôt plus appeler les « minorités ».

Ces premiers éléments permettront, nous le souhaitons, de faire connaître ce festival et son fonctionnement « ouvert » au plus grand nombre. Nous lançons également un appel aux contributions, idées, soutiens, par une analyse approfondie des écosystèmes vertueux et différents de la Silicon Valley, de Boulder, Colorado, à Singapour, en passant par Berlin, East London, et bien entendu la région Ile de France.

>> Source : article publié initialement sur  Without Model sous le titre « Austin/SXSW : un écosystème réussi car ouvert à la diversité et au renouvellement »

>> Illustration : @MartPasquier (Instagram, ©), @AndiaWinslow (Twitter, ©)

2 commentaires

  1. Nicolas Chevallier le 27 avril 2013 à 09:56

    « Loin des délires de la Silicon Valley – et de son écosystème drogué aux jeunes génies des grandes universités américaines – de ses évaluations à plusieurs milliards sans modèle économique la plupart du temps, Austin promeut des start-ups ancrées dans le réel, de taille plus petite et plus rapidement rentables »

    C’est tellement vrai! Les jeunes et les personnes qui ne travaillent pas dans les nouvelles technologies pensent qu’Internet est un eldorado et qu’il suffit d’une idée et en quelques semaines on revend sa boite une centaine de millions même en ayant jamais gagné le moindre dollar… Aux Etats Unis peut être mais en France ça n’a jamais été le cas, et comme la Star Academy a fait du mal à la musique, la Silicon Valley a détruit une partie de l’éco système des entrepreneurs au profit de marketeux et financiers… Austin est un exemple à suivre aux US et en France.

  2. Christopher Arthur le 02 juillet 2013 à 01:51

    J’habitais a Austin il y a quinze ans avant la ville est devenue completement enorme. Il faut considerer qu’elle agrandit a cause de la technologie recente mais qu’est-ce qui sait ce qui durera? Quand mon groupe a joue de la musique a SXSW, c’etait juste pour la musique. Peut-etre la ville se trouve facilement a la cyber-economie, mais on suppose que la musique ne s’ameliore pas beaucoup aussi…est-ce que c’est grave?

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA