Knowtex Blog

Raconter la vie de laboratoire en BD

Le 10 mai 2012 par Association Doc en Stock

Après une première apparition sur les planches de Binôme puis les façades du Panthéon et la participation aux débats de QSEC, l’association Doc en Stock a lancé la semaine dernière sa série BD sur les coulisses de la recherche « Les bulles du labo ». Entrez dans les coulisses des coulisses !

Les coulisses de la recherche

Parce que le quotidien du monde de la recherche oscille entre banalité et monde parallèle, il est d’une richesse narrative et d’une force émotionnelle qui laissent la place à un territoire infini de situations. Depuis plusieurs mois l’association cherchait une forme originale pour parler du vécu de ces doctorants. Dans cet esprit, Doc en Stock s’est lancé en 2011 dans une série de chroniques radio sur la vie des laboratoires (écouter ici). Même s’il n’y a pas eu de suite à cette série, le mal était fait… Avec l’arrivée de nouvelles recrues, l’association s’est emparé d’un nouveau format : la bande-dessinée..

De la BD dans les laboratoires

La communauté des jeunes chercheurs et des doctorants prend de plus en plus conscience d’elle-même. De l’autre côté, les croisements entre BD et sciences sont particulièrement riches. En effet, en terme de culture des laboratoires, le symbole absolu est le célébrissime PhD Comics. Jorge Cham y met en scène des situations récurrentes dans la vie d’un thésard de façon humoristique en seulement 3 ou 4 cases ! Plusieurs initiatives entre BD et sciences ont également dans ce sens en France. Knowtex y a déjà consacré un article et Le Grand Mix un apéro Sciences & Web donc nous ne étendrons pas trop. Plus récemment le formidable portail de BD scientifiques Strip Science a entraîné une nouvelle dynamique.

Le début de l’aventure !

À son tour, Doc en Stock se lance dans la bande dessinée. L’objectif est de créer 10 épisodes d’une planche avec une dizaine de cases. On ne parlera pas de la vulgarisation des sujets de thèse des membres de l’équipe mais plutôt de la manière dont se fait la recherche. Que fait-on dans un labo ? Quel est le quotidien d’un chercheur ? Comment se déroule la création de nouveaux savoirs ? Ce sont ces questions qui guident les membres de Doc en Stock qui ont remarqué qu’il y avait peu de communication à ce propos : la recherche est encore vue comme une grande « boîte noire » et plusieurs se demandent ce qu’il y a bien à l’intérieur…

Avec l’arrivée des premiers financements, l’association s’est lancée à la quête de sa pièce maitresse : les dessinateurs. La rencontre avec Agathe Wandersman et Gérald Lubbin a été le déclencheur d’une véritable aventure (bien que tous les financements n’étaient pas encore garantis…) . Complètement novices au monde de la recherche, les deux dessinateurs ont dû faire preuve de talent et de patience pour réussir à transcrire de façon humoristique des situations qui leur sont inconnues ! Une équipe de recherche a été attribuée à chaque dessinateur, chacun devant réaliser 5 planches avec des personnages dont vous pouvez trouver la description sur le blog (les 2 équipes sont liées par leur chef commune, Christine Gouttes).

L’équipe de Boris par Agathe Wandersman :

L’équipe de Léo par Gérald Lubbin :

Les membres de Doc en Stock ont été séduits par les trais très différents d’Agathe et Gérald. D’un côté, les planches dynamiques et colorées de Gérald et de l’autre, Agathe nous présente des dessins caricaturaux qui mettent en valeur l’aspect gag de la série.

Christine Gouttes est la directrice de recherche à la tête des deux équipes. Elle n’est pas esclavagiste, mais elle est  intransigeante : il faut que ça avance ! Elle dirige ses thésards avec attention mais n’hésite pas à les reprendre si nécessaire. Même si elle du mal à l’assumer, elle a un faible pour Marco.

Doctorants et dessinateurs

Les textes sont écris par les membres de l’association Doc en Stock à partir de leurs anecdotes de doctorants. La tache s’est révélée plus ardue qu’elle ne paraissait aux premiers abords : 10 cases, c’est court et les dessinateurs râlent (à raison !) quand il y a trop de texte. Pour chaque auteur qui se lance dans l’écriture d’un épisode, les même questions se posent : Comment rendre drôle une situation qui n’est pas forcément familière à tous ? Comment le transcrire en seulement une planche et très peu de dialogues ? Quel est le message exact que l’on veut faire passer ? Une fois le premier jet du scénario élaboré, il est envoyé à la critique acerbe (!) des autres membres qui se chargent de réduire le texte (souvent trop long), améliorer les gags et la description des cases. Après quelques aller-retours, le texte est envoyé au dessinateur qui peut lui aussi avoir quelques remarques… Et enfin, le texte est fini !

À partir du scénario, le dessinateur propose une première ébauche de la BD. Les membres de l’association font leurs remarques pour assurer la crédibilité des situations, puis la version finale est créée ! Tout ce processus de création dure en moyenne 2 semaines (quand ça va très vite) à un mois et demi (pour les premières surtout, ce n’est pas toujours facile d’être efficace et de bien se comprendre…). Au final, ces planches de BD sont vraiment le résultat d’un travail d’équipe entre les membres de l’association et les dessinateurs ! Soucieux d’ouvrir le projet à d’autres doctorants, l’association a lancé un appel à participation aux jeunes chercheurs curieux de se lancer dans l’aventure en écrivant eux-même leur scénario. Ainsi, quatre doctorants vont avoir la chance de voir leur expérience de recherche mise en planche !

Animer les campus

Réalisé en partenariat avec les Universités Paris Diderot, Pierre et Marie Curie et le CROUS de Paris, le projet a pour ambition de rassembler les étudiants, les chercheurs et la population universitaire des campus. Dans l’idée, les plus jeunes (licence-master) découvriront les coulisses des laboratoires de recherche au travers de ces planches et les plus vieux (doctorants) se reconnaitront et aideront l’équipe en leur apportant de nouvelles anecdotes… Toutes les personnes familières au milieu de la recherche (chercheurs, anciens étudiants en science, etc.) retrouveront des sensations familières. Enfin, tous les curieux de la recherche ou de la BD trouveront dans ces bandes dessinées une façon originale de comprendre la recherche à partir des modes de production des savoirs dans les laboratoires.

Ainsi, deux fois par semaine, plusieurs centaines de planches sont imprimées pour chaque épisode sur du beau papier épais recto verso. Ces beaux visuels sont distribués au sein de l’Universités Paris Diderot et de l’UPMC, à l’Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes et au Service Culture du CROUS de Paris. Ils sont laissés en consultation dans les endroits stratégiques : restaurants universitaires, cafétérias, espaces de travail, halls, etc. Les membres de l’association profitent de ces moments de distribution pour présenter leur projet aux étudiants et engager des discussions sur la recherche.

Animer les réseaux

Au delà de la diffusion papier, une belle part est bien sûr laissée au web. Les BD seront ainsi diffusées 2 fois par semaine (en même temps que les sorties papier) sur le blog dédié. Par ailleurs, suite à la soirée Sciences et Web d’avril, ses membres se sont laissés convaincre de l’attrait d’un compte twitter (@docenstock_phd)… Depuis, l’association ne compte plus ses premiers tweets et la série est caractérisée par le hashtag #bullesdulabo ! Les bandes dessinées seront également diffusées via Knowtex, Facebook et des articles et des liens vers le blog devraient très bientôt fleurir sur les sites institutionnels (Universités, Crous, CNRS, etc.). Enfin, l’initiative a été salué par Mathieu Vidard en intro de l’émission la Tête au carré jeudi 3 mai.

Un temps fort au printemps : la soirée animée par Doc en Stock à l’Espace des Sciences Pierre Gilles de Gennes dans le cadre de l’exposition « La science et l’humour ». Les planches seront exposées en grand format dans l’exposition et les deux dessinateurs, Agathe et Gérald, seront là pour illustrer la soirée en live au mois de juin ! Enfin, après le lancement de la série épisode par épisode, ceux-ci seront rassemblés sous forme de panneaux d’exposition à la rentrée et lors de la Fête de la Science 2012 dans les Universités partenaires. Pour clôturer cette première saison de la série sous le signe du partage, des rencontres avec les membres de l’association et les dessinateurs seront organisées lors des inaugurations des expositions.

Et pour la suite ?

Le projet encore loin d’être terminé mais ce premier volet nous a fait sentir la richesse qu’il y a faire sortir la parole des laboratoires de recherche. Nous espérons pouvoir renforcer cet aspect en ouvrant encore plus le projet, notamment en trouvant une manière de faciltier encore plus la participation d’autres doctorants et d’autres dessinateurs dans la réalisation des planches de la deuxième saison !

1 commentaire

  1. Aurélie Bordenave le 10 mai 2012 à 14:56

    Un très beau projet, j’espère qu’il rencontrera le succès qu’il mérite ! :-)

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA