Knowtex Blog

Stéphane, la force tranquille

Le 27 septembre 2010 par Marion Sabourdy

Le regard vert d’eau inflexible mais toujours un petit sourire en coin, Stéphane (@StephaneNT sur Twitter) est un des fondateurs d’Umaps et l’actuel gérant. Cet ancien perchiste de haut niveau et sportif touche à tout a la faculté de garder la tête froide en toutes circonstances. Qualité indispensable quand il s’agit de se faire respecter dans un monde hyper-concurrentiel. C’est une constante chez les fondateurs de l’agence, leur jeune âge est compensé par une étonnante maturité. Stéphane n’échappe pas à la règle. En bon capitaine de navire, il gère de main de maître l’agence et sait lui faire garder le cap.

Pendant son master de recherche en chimie à l’Université Pierre et Marie Curie, il a été « initié à la communication des sciences dans le cadre d’un partenariat avec le Palais de la Découverte ». C’est également pendant ces années qu’il découvre l’engagement associatif, avec les élèves de son cursus et ses futurs collègues.

Les quatre garçons (dans le vent ^^) –Stéphane, Nicolas, Mikaly et Benoît – décident peu après de faire évoluer leur association, uniquement dévolue à la production audiovisuelle, en réelle agence de communication des sciences. Pour se former à la gestion d’entreprise, Stéphane suit le master spécialisé « Innover et entreprendre » de l’ESCP Europe. On le voit, rien n’est laissé au hasard. Nos pionniers sont de réels entrepreneurs qui savent où ils mettent les pieds.

Chaque projet est discuté entre eux lors de véritables joutes verbales dont ils se sont fait une spécialité, pour déterminer s’ils sont prêts à prendre des risques. Et quand Nicolas, Mikaly ou Benoît proposent une nouvelle idée à Stéphane, ils ont intérêt à avoir préparé leurs arguments. Aucun point faible ne lui résiste. « J’ai découvert Knowtex à l’état d’idée embryonnaire dans l’esprit de Nicolas à l’été 2008 alors que nous songions à créer ensemble l’agence. D’abord un peu réticent à l’idée de nous écarter de notre activité d’origine, l’audiovisuel, je me suis finalement rendu compte que le web, et Knowtex en particulier, pouvait répondre à une souffrance ressentie par tous ceux souhaitant créer de la culture scientifique et technique : avoir un retour des publics et leur permettre d’interagir entre eux ».

Aujourd’hui, Stéphane « utilise Knowtex essentiellement pour [se] tenir informé de l’actualité scientifique et technique », ainsi que pour organiser sa veille dans son espace privé. « Ce qui m’impressionne le plus sur Knowtex, c’est la grande variété des sources. Les contenus référencés proviennent de plus de 2500 sites différents ! ». Un point fort de la plate-forme selon lui, elle « apporte de l’interaction entre les producteurs de contenu et les publics et entre les publics eux-mêmes ». Il va y faire un tour plusieurs fois par jour pour « lire et évaluer des liens, mais ne référence et ne participe à des discussions que de manière hebdomadaire ».

En bon chef d’entreprise, il s’intéresse « essentiellement aux relations entre recherche, innovation et développement économique » mais n’allez pas croire qu’il est austère pour autant. « Je continue à rêver d’exploration spatiale ou à m’interroger sur les fondements de la nature humaine ».

Avant de se replonger dans sa « paperasse », Stéphane nous glisse quelques suggestions : « outre la weblist « Humour » de Mikaly qui est un incontournable, je recommande celle de Zarly sur les rêves lucides parce qu’elle m’a fait découvrir le monde de ces rêves particuliers que je ne connaissais pas. Parmi les membres stars, j’apprécie le côté loufoque de Taupo » qui a décidément beaucoup de succès.

Ajoutez un commentaire

Pas encore membre ? Inscrivez-vous pour laisser un commentaire ! Déjà membre ? Connectez-vous

Tous les contenus, sauf exception signalée, sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA