Knowtex

38784 liens
  • 35542

    Docteur Teissier ?

    Chronique d'un dérapage académique déjà ancien, mais qui garde, à mon sens, toute son actualité. En effet, depuis quelques années, les confusions épistémologiques sur les limites des sciences (dures, sociales ou humaines) se répandent et se retrouvent de plus en plus instrumentalisées!

    • Venom 29/07/2012
      Même si je partage le fond, je regrette la vulgarité de la forme. "Le clown Maffesoli a crû jouer un bon tour à l'institution universitaire et à la sociologie en faisant décerner à la connasse rousse divineresse Élisabeth Tessier un titre de Docteur en sociologie."
    • ArianeBeldi 31/07/2012
      Effectivement, cette introduction m'a aussi gênée. Mais elle démontre aussi que même les scientifiques ne sont pas exempts de réflexes primaires, même lorsqu'ils essaient d'envelopper leurs insultes dans un langage dit "civilisé". Le fait est qu'il arrive, d'ailleurs plus fréquemment qu'on ne le croit, que des chercheurs se balancent des noms d'oiseaux à travers la table, parce qu'en réalité, les oppositions sur les théories et les méthodes deviennent souvent très personnelles. En effet, dès que des différences de chapelle émergent, se déclenche alors une compétition entre leurs tenants, chacun essayant de faire prédominer la sienne pour lui garantir une survie institutionnelle et financière. Et le risque de dérapage se renforce d'autant plus s'il y a des restrictions budgétaires. Or, d'après ce que j'ai compris, Michel Maffesoli était considéré comme un véritable danger pour une "sociologie à la française", héritière de Durkheim, alors même que le monde universitaire est soumis à une pression accrue de la mondialisation et de l'influence du monde académique anglo-saxon. Je pense, à ce niveau, que certains n'avaient pas tord de voir dans la réaction quasi-épidermique d'une partie des sociologues français à la thèse d'Elizabeth Teissier comme une guerre de chapelles et d'influence au sein des institutions. Mais, ceux qui réduisaient le débat uniquement à cela se trompaient aussi lourdement.
    • ArianeBeldi 31/07/2012
      By the way, je suis allée visiter votre blog (auquel je me suis inscrite) et je pense que vous devriez mettre la définition du sceptique toute en haut de la colonne de droite. ;-)
    • Venom 17/08/2012
      Merci pour le feed-back. Je vais le faire.
    • Laisser un commentaire :

      Connectez-vous pour laisser un commentaire.

    Demande de confirmation

    Etes-vous sûr de vouloir continuer ?