Knowtex

38784 liens
  • 23049

    Miroslav Radman : limites biologiques de l'espérance de vie

    Interview de Miroslav Radman à propos de ses travaux et de sa thèse sur l'allongement de la vie humaine. Eléments de réflexion...

    • GregFICCA 15/06/2011
      Miroslav Radman semble étonné : "Il y a des résistances philosophiques au prolongement de la vie ?!"

      A noter, bel exemple de rhétorique progressiste.

      Alors question : allonger la durée de la vie, est-ce un progrès ?
    • arcollignan 23/06/2011
      Ce n'est pas Radman qui semble étonné, c'est plutôt le journaliste...

      Allonger la durée de vie, pour moi, c'est un progrès, dans la mesure où on allonge l'ensemble de la vie, et non pas les 40 dernières années (ce qu'ils disent vers la fin).

      La question que je me pose, plutôt, ça serait : la fin justifie-t-elle les moyens ? Radman parle de "corriger le génome" humain ! A mon avis, la grande question éthique est plutôt là !

      A-t-on le pouvoir de faire ça ? Peut-on garantir la répercussion sur la physiologie de chaque gène pris indépendamment ? Sans risque de problème due à un couplage avec d'autres gènes ? Qu'en est-il des risques liés à des mutations involontairement déclenchées lors de la manipulation ?

      A mon avis, on est très très loin de pouvoir faire ça sans aucun risque. Autre question qui en découle : attendra-t-on de pouvoir le faire sans risque ? Par les temps qui courrent, je crains que non.

      Autre question éthique : si on en a le pouvoir, en a-t-on le droit ? Peut-être ainsi modifier le "code source" d'un être humain ? N'est-ce pas une part de nous-même ? De notre identité ? De notre être ? ... De notre âme ?

      Bref, que de questions. ^_^
    • GregFICCA 24/06/2011
      C'est bien M. Radman qui s'étonne, c'est même lui qui introduit le sujet.

      Quant à savoir si l'allongement de la vie est un progrès, il est un progrès technique évident mais concernant le progrès social ou humain certains se posent la question. Ne les oublions pas car "science sans conscience... blablabla". ;o)

      J'ai pu côtoyer M. Radman quand je 'trainais' du coté de l'hôpital Necker, il a des qualités humaines indéniables toutefois il est de ces artisans passionnés qui diffuse une image positiviste désormais 'has been'. Lui, c'est le bon chercheur qui pense oeuvrer pour le bien de l'humanité. JJ. Bourdin, c'est le journaliste obnubilé par la vie éternelle qui ne comprend pas qu'à chaque avancée scientifique se pose des questions philosophique.

      La question ici est-elle de savoir si l'allongement de la vie est une bonne chose, ou si c'est techniquement possible ? Perso, je pose la question de savoir si le questionnement à ce sujet est légitime. M. Radman et JJ. Bourdin pensent que non.

      Plein de questions en effet, et tant mieux ! :o)
    • Laisser un commentaire :

      Connectez-vous pour laisser un commentaire.

    Demande de confirmation

    Etes-vous sûr de vouloir continuer ?