Knowtex

38784 liens
  • 24038

    Pistorius, le "cyborg" qui dérange les fédés d'athlétisme

    « Flex-Footh Cheetah », c'est le nom des prothèses de carbone qui ont permis à Oscar Pistorius le 19 juillet 2011 de boucler le tour de piste en 45 secondes 07 et de se qualifier dans la foulée pour les mondiaux d'athlétisme (des valides) fin août en Corée du Sud.

    • GregFICCA 29/07/2011
      Voici la très intéressante question du "dopage technique" comme on a pu voir en natation (avec les combi en poils de requin) ou encore en cyclisme (apparition des vélos profilés en carbone).

      Dans ce cas-ci, il y a en plus la revendication sociale de hisser l'individu handicapé au niveau (sinon au dessus) des "valides". cette compétition me parait malsaine... et la science y joue le rôle de caution.
    • arcollignan 29/07/2011
      C'est étonnant ! Et difficile de trancher...

      Toutefois, comme le souligne Greg, le débat n'est pas aussi simple que dans la natation ou le vélo : ici, il ne suffit pas simplement de l'interdire à tous, puisque son utilisation est déjà très restreinte et particulière.
    • GregFICCA 29/07/2011
      A et pis un truc aussi : Pistorius n'est pas un "cyborg". :op
    • ximun 30/07/2011
      La compétition est biaisée en effet, c'est déjà très compliqué lors des jeux et compétitions handisport de définir des catégories en fonction du handicap... ça me parait délicat d'estimer que l'on peut être artificiellement valide comme dans le cas de Pistorius.
      N'empêche que c'est fascinant de le voir courir avec ces lames, hypnotisant; on dirait un faune.
    • henri 31/07/2011
      C'est vrai que le mot cyborg convient a minima ici, étant donné qu'il n'y a pas à proprement de rétroboucles entre les prothèses et Pistorius, une fois exclus les paramètres proprioceptifs que gèrent Pistorius.
    • Laisser un commentaire :

      Connectez-vous pour laisser un commentaire.

    Demande de confirmation

    Etes-vous sûr de vouloir continuer ?